Littérature, sueurs froides et apocalypse.

Publié le par kevinades.over-blog.com

Séance de littérature. Lecture du chapitre 1.

 

Objectifs: caractériser les deux personnages principaux. Arriver à la conclusion qu'ils sont vraiment très différents.

 

Classe attentive et concernée. Tous les voyants sont au vert. Du coup c'est vachement inquiétant, il va se passer un truc, c'est obligé...Kevin se cache, je le sens, tapi dans l'ombre. Prêt à bondir.

 

Pourtant rien.

 

Liste des qualités des deux protagonistes du roman. Toujours rien à signaler. Un frisson me parcourt l'échine.  Ma main gauche tremble, je la cache discrètement. Si Kevin sent l'odeur de la peur, je suis foutu.

 

Je suis Alan "Dutch" Schaefer.

Je suis Ellen Ripley.

Je suis mal barré.

 

Liste des défauts. Pourtant toujours pas un pet de travers. Mais bordel pourquoi joue-t-il avec mes nerfs de la sorte? Pourquoi me torturer, qu'il la sorte sa connerie, qu'on en finisse! J'ai envie d'hurler, je suis terrifié. Si au moins je savais d'où viendra l'attaque.

 

Mais ça y est, on touche au but, la séance est pratiquement terminée.

 

Il est temps pour moi d'énoncer clairement la conclusion de ce travail, ensuite tout sera terminé: direction la récré...

 

Rassuré par cette perspective, je reprends courage. J'en viens même à sourire d'avoir été si nerveux,  Kevin n'est qu'un gosse, j'ai vraiment été ridicule... On ne m'y reprendra plus.

 

Avec l'aide des élèves, je proclame fièrement que l'on peut donc affirmer que ces deux personnages sont vraiment très différents l'un de l'autre. J'ai réussi, j'ai amené ma classe là où je le souhaitais sans aucun...

 

... Soudain, un élève, appelons-le Kevin, prend la parole.

 

Ma gorge se noue.

 

"Donc, maître, tu dis qu'ils sont très différents l'un de l'autre. On peut donc dire qu'ils sont un peu comme l'alpha et l'omega quoi!"

 

...

 

...

 

...

 

Ben merde, si je m'attendais à ça.

 

En ce jour peu ordinaire, lors d'une séance de littérature, Kevin, 10 ans, m'a cité un passage de l'évangile selon Saint Jean (Apocalypse chapitre 1 verset 8).

 

J'avais trop raison d'avoir la trouille!

Publié dans En classe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carine 28/10/2010 14:16



Tout à fait d'accord !!!






Carine 28/10/2010 12:29



Je sus une adepte de la théorie des petits bonheurs, très présente dans notre métier...






Kevin 28/10/2010 14:05



Petits bonheurs contre grandes frustrations: un combat permanent dans cette profession!



Carine 28/10/2010 11:04



Comme quoi...





 


On a parfois de TRES bonnes surprises !!!



Kevin 28/10/2010 12:10



Et c'est ça qui est bon dans ce boulot!



Cedric 26/10/2010 16:36



Ah ah ah l'alpha et l'omega! Il a en a sous le pied ce Kevin!



kevinades.over-blog.com 26/10/2010 23:49



J'en ai bien peur... Je crois que cette année je ne suis pas à l'abri d'entendre du latin dans ma classe!



stephane 25/10/2010 14:38



oh putain c'est bon...........



MasterKevin 26/10/2010 00:50



C'est bon, c'est bon... C'est quand même moi qui ai failli me faire dessus!