Portrait chinois et Rambo X.

Publié le par kevinades.over-blog.com

 

Chaque enseignant a dans sa besace magique quelques trucs qu'il aime ressortir de temps en temps. Des activités qui ont fait leurs preuves, qui ont bien fonctionné avec les élèves.

 

Moi, en début d'année, il m'est arrivé de ressortir le bon vieux portrait chinois. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une activité qui sert à parler de soi, à se présenter mais de manière détournée. Avec des phrases du style si j'étais un animal, je serais... Si j'étais un objet, je serais...

 

Du coup à la rentrée, ça peut être assez sympa et ça change de la sempiternelle fiche de renseignement. Les gosses aiment bien, j'aime bien, tout le monde est content et la vie est merveilleuse. Youpi.

 

 

Evidemment vous commencez à me connaître, moi, les trucs bisounours, je me méfie. C'est pourquoi cette activité a un second objectif officieux connu de moi seul et même que jamais il ne faudra le répéter: 

     * estimer dès le début d'année ce que j'appelle "le potentiel Kevin" ou P.K.

 

 

Je suis obligé de m'arrêter quelques instants sur cette notion scientifique méconnue: en effet, pas la peine de vous précipiter sur Wikipédia. Le "potentiel Kevin" est un concept d'avant-garde et totalement subjectif.

Pour tout vous dire il n'y a que moi qui l'utilise. Même si je suis persuadé, les enseignants qui me lisent peuvent ou non le confirmer, que chaque collègue procède sans le savoir a des estimations de P.K. au sein de sa classe.

 

 

Le "potentiel Kevin" s'explique en quelques mots simples: on a tous en nous quelque chose d'un Kevin. Ne riez pas, des années d'observation me l'ont prouvé!

 

- Pour certains élus le P.K est si faible que la Kevinitude reste à l'état latent.

- Pour la majorité d'entre, nous le P.K varie au fil du temps, ce qui entraîne quelques kevinades accidentelles. Nul n'est à l'abri. 

- Pour une dernière catégorie, le P.K reste constamment à des taux très élevés voire critiques. Ceux-là sont irrécupérables et particulièrement dangereux... Ils sont la Kevinitude incarnée, on dit souvent en parlant de ces individus "qu'ils ne se reposent jamais..."

Vous en connaissez forcément autour de vous. Peut-être d'ailleurs que vous êtes vous-même membre de ce groupe. Et ça, ça fait peur.

 

 

J'en reviens à mon portrait chinois. Grâce aux réponses de mes élèves, je peux tenter d'établir un profil P.K de la classe: les applications sont nombreuses. Risque de Kevinade par rang, par sexe, par âge, par catégorie socio-professionnelle... Et évidemment, sauf falsification des réponses de l'exercice, j'ai un profil détaillé de chaque enfant. Je sais à peu près d'où peuvent venir les kevinades au sein de ma classe.

 

C'est d'ailleurs le premier conseil que je donne aux débutants dans le métier: connaître ses Kevin. On en a forcément. Un seul, si on est verni...

Et non, tous les Kevin ne s'appellent pas forcément Kevin, ce serait trop facile. 

 

 

 

Certaines réponses du portrait chinois ne laissent que peu de places au doute, voici quelques exemples:

 

Si j'étais une star je serais Cauet. Alerte de niveau 7 sur une échelle de 1 à 10.

 

Si j'étais un livre je serais .................................... . Alerte de niveau 3, beaucoup d'enfants n'aiment pas lire, ça n'en fait pas forcément des Kevin en puissance.

 

Si j'étais une matière à l'école, je serais le sport. Alerte de niveau 5, il y a quand même danger.

 

Si j'étais un film, je serais Rambo. Alerte de niveau 9. Avec tout le respect que j'ai pour Stallone, c'est quand même un peu effrayant.

 

Si j'étais un chanteur, je serais Christophe Maé. Alerte de niveau 2, celle-ci je la mets plus pour embêter quelques amies qui se reconnaîtront si elles traînent par ici. C'est le même tarif avec Lorie et Johnny.

 

Mais c'est quand même sur le si j'étais une star qu'on a le plus d'indices. Exemple: je serais Battista des superstars du catch. Là, vous avez un grand gagnant, Alerte de niveau 9.

 

 

Je terminerai quand même avec ma plus belle prise, tellement énorme que le P.K a explosé le seuil critique d'alerte. Deux voisines, appelons-les Kevin (oui, ça marche aussi!), qui ont probablement copié l'une sur l'autre, dont la réponse restera éternellement gravée dans ma mémoire...

 

 

Si j'étais une star (et oui, encore!), je serais......................................................Clara Morgane.

 

 

Avouez que celle-ci on ne peut pas l'inventer!

 

Publié dans En classe

Commenter cet article

laurence 31/10/2010 20:48



moi, ils sont trop petits pour remplir le portrait chinois, mais la fiche de renseignements complétée par les parents est un assez bon indice...bizarrement, quand je lis: Steven, petit frère:
Dawson, je me dis qu'il y a un fort risque de kevinade, et généralement, l'expérience me donne raison!



Kevin 31/10/2010 20:58



Jason, Dylan... Heureusement les exceptions existent mais il faut reconnaître que c'est un critère assez efficace. D'ailleurs tous les enseignants ont des histoires de prénoms à haut potentiel
P.K  donnés à des gamins qui à la base n'avaient rien demandé... Ce serait un sujet pour un post ça à l'occasion...



Sandra 31/10/2010 10:37



Ah bha moi désolée, ils sont trop vieux pour de réels PK, quoique que !!! Non, moi je repère "les blondes au portable rose". C'est un peu comme Kevin, elles ne sont pas toutes blondes, elles
n'ont pas toutes un portable rose mais lorsque les deux sont réunis, le potentiel est à son paroxysme !



Kevin 31/10/2010 10:56



Bien joué! Je pense que chaque enseignant a son petit truc pour les repérer... Question de survie!



Carine 30/10/2010 18:28






oups oups oups !!!


 


Je voulais dire PK, quel horrible lapsus !!!






Sandra 30/10/2010 13:28



J'adore !



Carine 30/10/2010 00:45



Ha bah je vois qu'on a le même dépistage de début d'année...





Combien de PQ cette année dans ta classe ?


 


Moi, je dirais 3...


 


Bisous !!!



Kevin 30/10/2010 18:17



PQ, ça devient violent là!